Se concentrer sur le pénible, pas l’urgent.

Plus que jamais, il est essentiel de réussir à se focaliser comme un laser sur les « tâches projets », celles qui vous rapprochent chaque jour de vos objectifs.

On a l’impression d’accomplir beaucoup et d’avancer quand on raye successivement nos tâches de nos listes. Mais si vous avez décortiqué vos tâches les plus difficiles dans les moindres détails, et que vous vous retrouvez avec des listes de tâches récurrentes de 50 actions quotidiennes, alors vous n’avancerez jamais dans vos projets.

Le problème c’est qu’il n’y a pas de formule magique. Votre organisation dépend bien de votre contexte de travail, de votre personnalité et de vos objectifs eux-mêmes. Les tâches complexes ne seront pas les mêmes selon vos objectifs, personnels ou professionnels.

Parfois, simplement prendre une ou deux bonnes habitudes vous suffira pour atteindre un objectif sur le long terme. D’autres fois, il vous faudra vous fixer à définir des créneaux pour vous concentrer sur les tâches difficiles et les plus « pénibles ».

Si un de vos rêves est d’apprendre à surfer, mais que vous travaillez toute la semaine à Paris, votre objectif se réduira à réussir à aller en bord de mer tous les dimanches. Et chaque soir vous consacrer une heure pour regarder des leçons de technique sur Youtube.

Par contre, si vous avez des objectifs professionnels mesurés et attendus dans le temps, (faire grossir une équipe, récupérer du business, manager un projet), alors la donne est complètement différente. Vous devez vous concentrer chaque jour pour faire avancer un peu chaque objectif. Et sur des tâches pas forcement excitantes.
Vous l’avez compris, la difficulté concerne bien la réussite à s’astreindre coûte que coûte à réaliser ce qu’il faut faire. Le pénible, pas l’urgent. Ce qui donne des résultats.

Alors comment réussir à passer à l’action, coûte que coûte ? Trouver le déclic, le bouton sur lequel appuyer pour se mettre à l’action, sans efforts… ?